in

BAILLY SPINTO, L’HOMME A LA VOIX D’OR

Bailly Spinto est un chanteur atypique, dit  » l’homme à la voix d’or  » originaire de Côte d’Ivoire.  Il est l’auteur d’uelow ayant marqué les mélomanes ivoiriens dans les années 80 : « Taxi sougnon ». « Anouhomé » le premier Africain de l’Afrique de l’ouest à avoir fait l’Olympia (1999) produit par France Studio (Lucky Tapero) dont 2 dvd et vhs ont été extraits.

Il s’est principalement fait connaître à travers son tube intitulé « Monouho », dans lequel il réalisera de véritables prouesses vocales.

Marié et Père de 5 enfants, Galet Bailly Sylvestre plus connu sous le pseudonyme de BAILLY SPINTO est né le 31 décembre 1951 à Treichville. Dès son bas âge, il ambitionnait de devenir un artiste de renommée internationale. Ce qui le conduisit très tôt vers les « orchestres du quartier ». Ainsi en 1968 il intègre les WAN PLUS, puis LES FETICHES et enfin NEW SYSTEM au Club Med d’Assinie où il décrochera un contrat de Lead Vocal. Son talent incommensurable lui permet d’entamer une tournée internationale inédite à l’époque.

BAILLY SPINTO sillonnera le Maroc, la Tunisie, l’Espagne, la Suisse, les USA, le Mexique et la France. Afin de perfectionner son don, l’artiste intègre l’école de musique de Paul Becher de Paris (1976 – 1978) puis, une année plus tard, débute sa carrière solo avec son premier opus « TAXI SOUGNON ».

Ce qui devrait être un coup d’essai se transforme en véritable coup de maître et bouleverse la hiérarchie musicale en Côte d’Ivoire. L’œuvre s’arrache comme des petits pains et impose l’auteur compositeur au devant de la scène musicale ivoirienne, Chanteur à l’inspiration très fertile, celui qu’on a vite fait de surnommer le Rossignol réalise coup sur coup des albums de très belle facture : GNIAN NAN en 1980, ANOU ME en 1983, BEHIZOKO en 1984, BLI NA LO en 1986 et GNIAN MAMAN en 1992. Le succès de ce dernier album lui ouvre les portes de l’Olympia où l’artiste jouera devant une salle archicomble, gravant ainsi son nom à jamais au panthéon des Grands artistes ivoiriens.

Entre tournées internationales et spectacles, BAILLY SPINTO enregistre, LE PARRAIN en 1999, MYSTIQUE en 2003 et IL FAUT TENIR en 2005. Durant sa carrière musicale, le Chanteur a glané plusieurs trophées et distinctions, notamment LE BELIER D’OR DE LA CHANSON IVOIRIENNE en 1979, un DISQUE D’OR en 1991, un KUNDE D’OR en 2008, le TROPHEE DE MEILLEUR ARTISTE DE LA GENERATION 80 en 2007, les 7 D’OR DE LA PRESSE. En guise de reconnaissance, l’Etat Ivoirien l’a élevé au grade de Chevalier de l’Ordre National Culturel.

En dépit du poids des ans, BAILLY SPINTO est le seul artiste de sa génération à avoir encore le vent en poupe au vu des nombreuses sollicitations qu’il honore quotidiennement.

Ce vendredi 21 décembre, à l’occasion de son concert historique de ses 45 ans de carrière, au palais de la culture, Mulukuku et Arsenal, Aklane, Betika, Nayanka Bell, Savan Alla. Daysie Frangine, O’Nel Mala, Aicha Koné, Afrik’ Tempo, Le Chœur Rédemptoriste, Dan Log et bien d’autres chanteurs ont apporté leur soutien au doyen.

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

Written by Constance

SUY FATEM OFFRE DES CADEAUX AUX ENFANTS D’ADJAMÉ

CORINE HAZOUMÉ,  » DÉPRESSIVE  » ?