in

Fespaco 2019 : Le cinéaste camerounais Jean-Pierre Dikongué-Pipa immortalisé à Ouagadougou

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision, Fespaco n’est pas que l’affaire des nouveaux visages du cinéma africain. Les pionniers du 7e art du continent sont honorés à leur juste valeur lors de cette illustre célébration du cinéma africain.
A cet effet, des statues sont élevées de sorte à immortaliser les cinéastes qui ont contribué au rayonnement du cinéma made in Africa.
Pour le cinquantenaire du Fespaco, c’est la légende vivante du cinéma, le
camerounais Jean-Pierre Dikongué-Pipa (79 ans), Etalon d’or de Yennega en 1976 avec son film « Muna Moto » (l’enfant de l’autre) qui a été immortalisé par une statue de lui à la Place des cinéastes de Ouagadougou, dimanche.
Tout en exprimant sa fierté, le doyen n’a pas manqué d’inviter la nouvelle génération à assurer la relève : « la caméra est un fusil, et c’est à la jeunesse de défendre son cinéma ».

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

Nigéria : Dbanj offre une nouvelle Range Rover à son producteur

Musique: Le 8 mars célébré à Libreville avec les plus belles voix d’Afrique