in

Les artistes ivoiriens et le ministre de la culture font la paix

Les incompréhensions entre les artistes ivoiriens et le ministre de la culture Maurice Bandaman sont presque de coutume depuis que l’homme est à la tête de ce ministère.

Les choses ont empiré le 16 juillet dernier pour une affaire de lecture d’un rapport d’audit qui a été ajourné.
En effet, à la demande des artistes de Côte d’Ivoire, un audit est commandité par le ministère de la Culture dans le but de situer les uns et les autres sur la gestion du Bureau ivoirien des droits d’auteur, Burida.

Malheureusement, ce jour-là, alors que l’ensemble des artistes attendaient la lecture du fameux rapport, le ministre décide d’ajourner la séance de lecture.
La raison, l’absence « des accusateurs ».

Cette décision unilatérale n’a pas été du goût du Collectif des artistes pour le changement du Burida (CACB).
Il y a eu de la frustration, des propos désobligeants.
Conséquences, une crise est venu renforcer le faussé qui existait déjà entre les artistes et leur ministre de tutel.

Hier, contre toute attente, les choses ont pris une tournure plus paisible.
Le collectif conduit par le reggae-man Fadal Dey a rencontré le ministre Maurice Bandaman à son cabinet.
Lors de cette rencontre, les artistes ont présenté leurs excuses au ministre et lui ont exprimé leur désir de « travailler main dans la main ».

Bonne nouvelle pour certains. Pendant que d’autres artistes sont moins confiants.

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

MERCATO : Idrissa Gana Gueye dans l’écurie du Paris-Saint-Germain

Interview Jamel Debbouze, la voix de Timon dans le Roi Lion