in

Claire Bahi, 10 choses à savoir sur la 1ère dame du Coupé-décalé

Depuis le 14 septembre, Claire Bahi a fait officiellement ses adieux à l’univers du Coupé-décalé dont elle a été la plus grande figure féminine depuis 2008. En repassant la carrière de Claire Bahi en revue, on a retenu 10 événements clés qui ont marqué le parcours de la diva ivoirienne.

  1. Naissance et famille
    C’est le 10 juin 1984 que Bailly Kehoua Claire voit le jour à Daloa, Centre-ouest de la Côte d’Ivoire. Elle est 8e d’une fratrie de 13 enfants.
  2. Ses études

C’est dans la ville d’Issia que Claire Bahi fera la quasi totalité de son parcours scolaire. Parcours qu’elle arrête après la classe de terminale, à Daloa.
La jeune femme de 1,80 m qu’elle était à l’époque avait d’autres ambitions.

Claire Bahi, 10 choses à savoir sur la 1ère dame du Coupé-décalé

Depuis le 14 septembre, Claire Bahi a fait officiellement ses adieux à l’univers du Coupé-décalé dont elle a été la plus grande figure féminine depuis 2008. En repassant la carrière de Claire Bahi en revue, on a retenu 10 événements clés qui ont marqué le parcours de la diva ivoirienne.

  1. Naissance et famille
    C’est le 10 juin 1984 que Bailly Kehoua Claire voit le jour à Daloa, Centre-ouest de la Côte d’Ivoire. Elle est 8e d’une fratrie de 13 enfants.
  2. Ses études

C’est dans la ville d’Issia que Claire Bahi fera la quasi totalité de son parcours scolaire. Parcours qu’elle arrête après la classe de terminale, à Daloa.
La jeune femme de 1,80 m qu’elle était à l’époque avait d’autres ambitions.

  1. Le rêve d’être Reine de beauté

Comme la plupart des jeunes filles, Claire Bahi se laisse tenter par le prestigieux concours de beauté Miss Côte d’Ivoire. En 1999, elle se présente à la présélection de Daloa. Malheureusement, son rêve s’éloigne car elle finit deuxième dauphine. Claire Bahi ne peut donc pas accéder à la phase finale.

  1. L’aventure européenne

Après le concours Miss Côte d’Ivoire, Claire Bahi qui rêve de devenir mannequin s’envole pour la France en 2000.
Elle y séjourne jusqu’en 2005 et se voit contrainte de rentrer dans son pays suite à un rapatriement.
C’est le début de la galère et aussi de nouvelles perspectives.

  1. Le retour au pays

Une fois en Côte d’Ivoire, Claire Bahi se retrouve à squatter ça et là. D’abord des proches l’hébergent avant qu’elle n’arrive à se prendre un appartement de fortune qui lui coûte 20.000 francs cfa le loyer mensuel. Elle est passionnée de danse, et c’est sa mère Agnès Zouzouco qui l’encourage à se lancer dans la musique.
Pas pour faire carrière, mais pour pouvoir avoir rapidement un visa en vue de retourner en Europe.

  1. Ambassadrice des « bobarafitini »

En 2008, quand Claire Bahi se lance finalement dans la musique, elle choisit d’évoluer dans le Coupé-décalé. Sa particularité a été de s’ériger en défenseuse des femmes fines. A cette époque où la tendance faisait l’apologie des femmes aux formes généreuses, Claire Bahi crée l’événement avec son 1er single « Bobara déni » (petites fesses, en malinké).
Seulement, ce début de carrière laisse un goût amère à la chanteuse. Sa mère meurt, 2 mois après la sortie du single.

  1. Un mariage qui se termine en scandale

3 ans après le début de sa carrière musicale, la chanteuse rencontre semble filer le parfait amour avec un homme d’affaires nigerian.
En 2011, Claire Bahi contracte son premier mariage en épousant Onifade Bamidélé.
Une union qui n’aura durée que 10 mois et créée un énorme scandale.
D’un côté l’époux qui accuse la chanteuse d’infidélité et de l’autre, Claire Bahi qui accuse son ex-mari de pratiques mystiques.

  1. Distinctions et collaborations

Pour la star, 2016 est l’année de distinctions.
Cette année-là, Claire Bahi
remporte un trophée au Quama Award à Bamako, puis rafle le Prix de meilleure artiste féminin Coupé-décalé lors de la première édition des oscars de la musique ivoirienne.
en 2016, avec un duo togolais, Toofan, sur un morceau intitulé J’aime ça.
En 2018, elle s’associe là encore le temps d’un titre à la chanteuse camerounaise Mani Bella, fusionnant dans ce titre deux genres de musique, le coupé-décalé ivoirien et le bikutsi camerounais
2019 duo avec Waly Seck, Sénégal
dans la catégorie des meilleures artistes ivoiriens féminins de l’année en 2012

  1. La consécration au Femua
    En 2019, elle est invitée pour la première fois au Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA),
    nominée aux Kora Awards
  2. Fin de l’aventure dans le Coupé-décalé
    14 septembre, son dernier concert hommage à Dj Arafat.
    Elle annonce la fin de sa carrière dans le coupé-décalé

Mariage dans pas longtemps.

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

La grand-mère de Dj Arafat à la Chine « Daïshi vit en chacun de nous »

HUMOUR – Hitler pas du tout content du départ de son petit Arafat