in

Gadji Celi s’exprime sur la mort de DJ Arafat

Près de deux mois après la mort de DJ Arafat, le roi du coupé décalé, Gadji Celi s’exprime enfin sur cette affaire qui a endeuillé toute la Côte d’Ivoire.

La mort brusque de DJ Arafat le 12 aout dernier laisse encore un goût amer dans la « bouche » de certaines personnalités. Pour Gadi Celi, ça a été un choc d’apprendre cette mauvaise nouvelle. « De Dj Arafat, je garde le souvenir d’un artiste talentueux dans son domaine. Il était spécial. Il a créé une façon de voir le coupé décalé. Il a apporté le hard et le bad dans le coupé décalé. Il avait une étoile. C’est ce qui a créé la consternation dans le monde entier », déclare-t-il à nos confrères de Top Visage.

L’interprète de « King Solo », une chanson dont les premières notes ont été faites par Houon Pierre, le père de DJ Arafat, s’indigne de mauvais traitement que subissent les artistes de leur vivant. « Quand les artistes ont du talent, on a tendance à ne pas les considérer. C’est quand on les perd qu’on s’aperçoit du gros vide qu’ils laissent. Aujourd’hui, si Bob Marley vivait encore, on aurait entendu d’autres beaux textes du combat de la vie avec de nouvelles sonorités. Mais il est parti avec tout. Pareil pour Ernesto Djédjé : s’il était en vie, il aurait créé d’autres facettes du ziglibity. », Reproche-t-il vivement.

Gadji Celi consent qu’il faille bien traiter les artistes, peu importe leur domaine d’activité, en passant par les footballeurs aux artistes peintres et chanteurs.

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

Niska explique l’origine de « Charo »

KRITIKOS – VI (EP19 – SAISON 02)