in

La photo d’Yvidero contre les violences faites aux femmes affole la toile

« Le seul droit qu’il possède c’est celui de te rendre heureuse, il n’a ni le droit de te faire pleurer encore moins de te battre ». Voici les mots accompagnent la photo de l’humoriste ivoirienne Yvidero, postée le jeudi sur les réseaux sociaux.

Colliers de cauris, torse nu, regard fixe, les bras croisés qui laissent entrevoir son buste galbé, on peut voir une Yvidero insurgée contre les maltraitances subies par la gente féminine.

Seul bémol, le post d’Yvidero a visiblement été détourné de son sens. Les internautes sont restés figés sur la photo, ignorant le message qu’a voulu faire passer Yvidero.

Parmi les milliers de commentaires, pendant que des fans saluaient l’engagement de l’humoriste ivoirienne, on a pu lire:

« Je continue ma route j’attends la photo du bas »

« Franchement je ne vois pas le rapport avec la photo »

« Tu parle de femme battue ou de sensualité? »

« La légende avec la photo je ne vois aucun rapport si c’était à l’occasion de octobre rose lutte contre le cancer, mais la je suis perdu…au passage belle poitrine »

« Vieille mère ton poste avec ta photo c’est le jour et la nuit »

« Le texte est bon, mais la photo… »

« Et dire que le photographe a tout vu! Je vais me lancer dans photographie aussi »

« Mais t’étais pas obligée de prendre photo de toi en tenue d’Ève pour sensibiliser »

« Tu es déprimée mais tu as eu la force de te maquiller »

Entre ceux qui essayaient de faire comprendre à Yvidero que la photo n’était pas en adéquation avec le texte et ceux qui se sont montrés vicieux et pervers, ceux qui lui tiraient dessus à boulets rouges étaient les plus nombreux.

Auraient-ils oublié qu’il s’agissait de la dame pas du tout humble ? Le silence, elle ne boit pas de cette eau. Qui la cherche, la rencontre sur son chemin.

« Donc quand on croise une femme dehors et qu’on la viole , quand on frappe sa femme revenu du boulot, quand on dévisage une femme dans la rue au point de la dénuder avec ses yeux, etc on prend le soin de la démaquiller d’abord ? (…) je suis une artiste dans l’âme, j’ose là où on n’ose , je dis ce qu’on refuse de dire(…) Cette photo n’enlèvera en rien à mon étique, mon éducation et à ma pudeur ».

Yvidero ne cédera pas, « n’en déplaise les esprits chagrins ».

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

Didi B – Assinie (Official Video)

Heritier Watanabe impliqué dans un scandale sexuel